Calcul frais de notaire : quels sont les outils à utiliser ?

Lorsqu’on se lance dans l‘achat d’un bien immobilier, plusieurs démarches et frais font l’objet de notre plus grande attention : paperasse, contrat, réglementation, rien ne doit nous échapper.

Ce processus plus ou moins décisif peut nous faire oublier quelques détails, dont les frais du notaire.

En effet, ce n’est pas la première chose à laquelle nous pensons lors de l’achat de l’immobilier, mais il figure parmi les frais d’acquisition et doit être pris en compte dans votre budget. Mais comment faire ce calcul et à qui faire appel ?

En quoi consistent les frais de notaire ?

Lorsqu’on parle des frais de notaire, on parle d’une somme relativement importante dans votre budget d’achat.

calcul frais notaire

En fait, cette partie couvre entre 2 et 3 % du prix de vente de l’immobilier si ce dernier est neuf et s’élève jusqu’à 8 % s’il s’agit d’un bien ancien. 

Bien que certaines banques proposent de couvrir les frais de notaire, ce montant doit généralement être financé par l’acquéreur lui-même.

Ce qui est important à savoir à propos des frais de notaire, c’est qu’ils comportent également d’autres frais, sous forme de taxes en plus de la rémunération de votre notaire.

L’ensemble de ces frais doivent être payés lors de la signature de l’acte d’achat.

Afin d’avoir une idée plus claire et de dissiper la confusion derrière l’appellation trompeuse de frais de notaire, voici un léger récapitulatif de ce que comporte cette somme :

  • La rémunération propre au notaire aussi appelée émoluments du notaire.
  • Des frais supplémentaires relatifs aux déplacements et activités du notaire au compte de l’acquéreur.
  • Le droit d’enregistrement, la TVA mais aussi la sécurité de l’immobilier. Ces frais sont regroupés sous le même éventail : des taxes liées à la vente.

Le choix du notaire devra se faire en fonction des compétences de ce dernier pour éviter toutes confusion.

Comment faire le calcul des frais de notaire depuis chez vous ?

Vous l’aurez compris, lorsqu’on parle de frais de notaire il s’agit de ces trois frais là, on ne peut vraiment calculer les débours et frais divers puisqu’ils dépendent de la situation en question, tout ce qu’on peut c’est de demander au notaire de produire un facteur de ces différentes dépenses.

Quant aux taxes, leur calcul est simple, leur valeur est inscrite dans la loi, il suffit donc de chercher sur internet ou de demander au notaire sur le pourcentage. Il suffit après de faire une simple opération ou de chercher des simulateurs sur internet pour connaitre la valeur des taxes.

La partie la plus importante est donc les honoraires propres au notaire, dans ce cas là on trouve deux cas de figure.

Tout d’abord il y’a les situations nécessitant obligatoirement un notaire, c’est donc un monopole, pour cette situation il existe une grille tarifaire nationale que vous pouvez consulter, il n’y a pas donc de vrais calculs puisque la valeur reste fixe qu’importe le notaire.

Le deuxième cas de figure c’est les situations ne nécessitant pas forcement de notaire, il n’y a donc pas de monopole, dans ce cas là les tarifs dépendent de chaque notaire.