Loi Pinel à Bordeaux : quels sont les critères d’éligibilité ?

L’investissement immobilier à Bordeaux connait un essor important. Les différents programmes d’aménagement ainsi que les réseaux de transport qui relient la ville à la capitale en seulement deux heures favorisent la venue des investisseurs, notamment en vue de la construction de logements neufs. En optant pour un logement suivant la loi Pinel à Bordeaux, il sera possible de baisser significativement l’impôt sur le revenu des foyers.

Les grandes lignes de la loi Pinel à Bordeaux

La loi Pinel à Bordeaux permet l’achat d’un logement immobilier rénové ou neuf tout en profitant d’une baisse importante des impôts sur le revenu, à condition d’une mise en location pour une période allant de 6 à 12 ans. Afin d’être éligible à cette défiscalisation, certains critères devront être respectés, à savoir le montant du revenu fiscal des locataires et le loyer au m².

La ville de Bordeaux est ainsi associée à une zonation en loi Pinel B1 qui vient inclure toutes les villes périphériques telles que Pessac, Talence et Bègles. Cette limite géographique définit clairement le plafond du loyer de la location en suivant une location de base de 10 euros approximativement.

Cette valeur sera multipliée par un coefficient calculé en fonction de la surface du logement acquis et des ressources des locataires.

Dans une configuration idéale, l’achat d’un logement neuf à Bordeaux permet de profiter d’une réduction d’impôts intéressante qui atteint les 6 000 euros tous les ans.

Quelles sont les conditions d’éligibilité de la loi Pinel

Quelles sont les conditions d’éligibilité de la loi Pinel ?

Neuf ou ancien, le logement immobilier doit ainsi répondre à quelques normes afin d’être éligible à la loi Pinel à Bordeaux. Parmi ces conditions, on retrouve :

Avant travaux, un logement ancien doit répondre à 4 / 15 des critères de performances techniques préalablement définies par l’administration.

Il faudra veiller également à ce que les travaux hissent le bien aux mêmes exigences que celles d’un bien neuf. Pour ceux qui n’ont pas le temps de suivre l’avancée des rénovations et des travaux sur place, choisir un ancien logement à rénover pour la loi Pinel peut être risqué.

Quant aux logements neufs, il sera nécessaire d’acheter un bien suivant un programme immobilier neuf bordelais qui viendra assurer une livraison sans surprise.

Cette dernière viendra ainsi répondre aux exigences de la construction Pinel en garantissant, en prime, une basse consommation d’énergie.

Quant il s’agit d’un bien rénové neuf, d’autres critères imposés doivent être respectés pour prétendre à cette réduction d’impôt :

  • Le délai de construction : la hausse du logement doit impérativement prendre fin dans les 30 mois qui suivent l’ouverture du chantier, avec une remise des clefs en 2021 ;
  • Le prix du bien neuf : pour calculer la réduction d’impôt, il sera nécessaire de considérer une base de prix d’achat d’environ 5 500 euros/m² et ce, pour un plafond de 300 000 euros ;
  • En ce qui concerne la location, celle-ci doit prendre lieu comme résidence principale pour une période de 6, 9 ou 12 ans, une année après la remise des clefs.

Il est important de respecter ces durées pour éviter le remboursement du Trésor Public de l’ensemble des réductions déjà acquises.

  • Le logement ne doit pas être meublé ;
  • La valeur de la TVA appliquée sur les logements neufs est de 20 % contre 5.5 % pour les biens anciens.