Avez-vous dit « SCPI » ?

Concept existant depuis les années 60, la SCPI acronyme de Société Civile en Placement Immobilier ou « Pierre-Papier », consiste en l’achat de biens immobiliers à caractère locatif. Variante de la structure SCI dénommée Société Civile Immobilière, la SCPI permet de donner l’opportunité d’effectuer un investissement en immobilier rentable.

La différence majeure entre SCI et SCPI est que la seconde jouit d’une réglementation plus stricte et étendue, accueillant un plus grand nombre d’investisseurs contrairement à la SCI spécifiquement dédiée à un bien en particulier. Rendez-vous sur www.scpi.biz pour en savoir plus.

SCPI : qu’est-ce que cela veut dire en des termes plus clairs ?

Comprendre le fonctionnement de la SCPI est une étape primordiale afin d’effectuer des choix judicieux et légaux en tout point. Il est bien nécessaire de savoir en premier lieu qu’il s’agit d’un investissement immobilier à long terme, à partir d’un seuil global abordable de 1000 euros. Ce financement comporte comme principaux avantages pour ses investisseurs :

  • D’offrir un capital à travers des placements dans des structures en bloc sous forme de bureaux, commerces ou structures hospitalières. Ce capital est transcrit sous forme d’un revenu à versement trimestriel en fonction du taux de rendement de la transaction.
  • De passer outre les problèmes de gestion d’achat, location ou vente d’une propriété. Ici, c’est l’agence choisie qui s’occupe de toutes ses démarches le plus souvent contraignantes pour les moins avertis d’entre nous.
  • De régenter la vente de ses propres liquidités (parts) à tout moment, au cours de l’année.

SCPI

Comment fonctionne la SCPI ?

La SCPI s’approche de la notion dépargne où c’est la société qui offre ses honoraires qui va mettre à profit ses compétences dans la collecte des fonds auprès d’autres investisseurs. Grâce à une équipe de professionnels, la SCPI va par la suite sélectionner des patrimoines correspondant à la démarche stratégique la plus fructueuse. Pour mieux illustrer mes propos, voyons voir le cas d’un exemple ensemble.

Supposons que l’on choisit de procéder à l’achat d’un bureau accompagné d’un bail commercial. La société SCPI va élaborer un plan de gestion totalitaire englobant les diverses composantes de cet actif, de manière à assurer l’acquisition de capitaux monétaires avantageux. Par-ailleurs, il est utile de savoir que l’acte comprend également le choix du locataire, des modalités de payement, de la collecte des loyers, réalisation de travaux, etc.

À quelle organisation obéit la SCPI ?

La SCPI est dirigée par une société de gestion par l’AMF : Autorité des Marchés Financiers. En d’autres termes, cela signifie que la SCPI est soumise à un ensemble de codifications mises en place par l’AFM. Ces réglementations permettent de consigner des normes visant à obtenir une transparence totale et légale.

SCPI : une typologie particulière ?

Il faut savoir qu’il subsiste plusieurs catégories dans ce cas, dont la différence notoire se manifeste dans l’investissement des fonds collectés. Ainsi, on retrouve succinctement la :

  • SCPI de rendement.
  • SCPI du plan de plus-value.
  • SCPI fiscale.