Quelle est la limite d’âge dans la loi d’investissement Pinel ?

Savez-vous que le recours à un placement locatif dans le neuf peut représenter un formidable outil permettant de défiscaliser ? Existe-t-il réellement une condition d’éligibilité liée à la limite d’âge ? Qu’en est-il des autres mesures d’éligibilité hormis le fait d’être cerné par l’âge ? Découvrez les atouts du dispositif Pinel et les modalités pour en profiter avant son échéance prévue en 2024 dans ce qui suit.

Quel est l’âge limite pour investir en Pinel ?

En effet, l’avantage fiscal associé à la loi Pinel correspond à une déduction et non à une créance fiscale. Cela veut dire que ce dernier ne pourra pas être recouvrable par le biais d’un chèque émis par l’administration fiscale en cas de non-paiement des impôts par le contribuable, autrement dit le propriétaire du bien immobilier.

Par conséquent, le placement en loi Pinel est principalement réservé aux propriétaires qui acquittent des impôts et qui désirent réduire leur imposition.

La loi Pinel est sans limite d’âge et convient à tout genre d’investisseurs désireux de s’intéresser à l’immobilier.

Il est tout de même préférable de tenir compte de certaines règles de base telles que le fait de devenir majeur. En effet, en France, la majorité légale minimale pour pouvoir contracter un crédit immobilier est fixée à 18 ans.

À compter de cet âge, il vous est légalement envisageable de procéder à une acquisition de votre logement principal, mais surtout de faire votre premier investissement locatif. De plus, l’investissement dans le cadre de la loi Pinel est adressé à des assujettis qui possèdent déjà des ressources à peu près conséquentes.

De ce fait, par rapport à l’âge, le profil moyen des épargnants en loi Pinel se rapproche davantage de la quarantaine. En même temps, dans le cadre d’un investissement à crédit, il peut se révéler plus complexe de décrocher un financement immobilier de la part de la banque après 70 ans.

Les séniors qui ont dépassé l’âge de 65 ans, tout en étant théoriquement qualifiés, risquent d’avoir des réticences à recevoir une offre de crédit.

Autres points sensibles à l’investissement Pinel

La mise en place du dispositif de défiscalisation en loi Pinel requiert un horizon de placement sur le long terme. En effet, vous devrez notamment vous attacher à louer le logement dans les règles de l’art pour une période de six, neuf ou douze ans suivant le montant de la déduction fiscale désiré (12, 18 ou 21 % du coût de l’opération).

Pour mener à bien votre investissement en loi Pinel, veillez aussi à prendre le temps de réviser les points qui suivent :

  • Assurez-vous que vous répondez aux autres conditions d’éligibilité (prix limite de 5 500 €/m², somme globale de votre placement qui ne doit pas excéder 300 000 €, etc.) ;
  • Procédez à une simulation Pinel pour connaître le montant à investir et évaluer votre défiscalisation Pinel ;
  • Privilégiez un promoteur immobilier qui propose un éventail large et bien varié de programmes accessibles en loi Pinel. Vous trouverez à coup sûr un bien immobilier locatif qui correspond à vos impératifs.