Tout savoir sur la loi Pinel

Depuis le 1er janvier, peu de nouveautés pour la version 2021 du dispositif Pinel. En dehors du fait que la loi Pinel ne prévoit désormais plus de pouvoir effectuer un investissement pour un logement de type neuf, sa version 2021 demeure en effet parfaitement similaire aux versions antérieures.

Dans les faits, cela revient toujours à acquérir un logement neuf en vue de le louer pour une durée minimale de six ans en contrepartie de bénéficier d’une défiscalisation de 12 % du montant de l’achat, assortie d’un plafonnement. Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur le sujet.

Simulation loi de Pinel

En effet, il est préférable de mesurer toutes les répercussions de son projet d’investissement dans un bien immobilier à usage locatif avant de pouvoir s’y embarquer. En effet, si le bénéfice fiscal Pinel constitue la raison principale de l’investisseur, ce dernier se doit de ne pas perdre de vue la particularité principale ; placer des fonds dans l’immobilier revient avant tout à se projeter sur le long terme.

Dans le but de simplifier la réalisation de votre investissement dans l’immobilier, sachez qu’il est possible d’utiliser des outils de simulation Pinel qui sont gratuits et non contraignants. Ils permettent de simuler le potentiel de vos réductions d’impôts, notamment grâce au régime Pinel prorogé jusqu’en 2024.

L’éligibilité à la loi Pinel

La concrétisation d’un placement en Pinel constitue un projet à la portée de la majorité des contribuables, mais pas forcément à la portée de tous. Il convient en effet de posséder une condition suffisante pour atteindre l’âge de la maturité (au moins 18 ans).

Les personnes de plus de 65 ans, si elles sont théoriquement admissibles, risquent de connaître quelques difficultés pour décrocher une proposition de prêt. Par ailleurs, si vous désirez effectuer un placement en Pinel tout en restant expatrié, sachez qu’il y a aussi des éléments à connaître.

Par ailleurs, pour obtenir ce prêt, cela suppose évidemment les préalables habituels, dont :

  • Un faible taux d’endettement ;
  • Ainsi que des rentrées d’argent stables et régulières.

La défiscalisation dans la loi Pinel

Le dispositif Pinel vous autorise à défiscaliser une partie du montant de l’acquisition de votre bien immobilier, sous réserve de le louer, en état nu et à usage de résidence principale, dans un délai ne dépassant pas une année après la livraison de l’immeuble ou à compter de son obtention, et ce, dans le respect des limites de loyer et de revenus du locataire.

Le propriétaire prend alors l’engagement de respecter un délai de mise en location initial de six ou neuf ans, au choix, prolongeable à douze ans.

La déclaration de la loi Pinel

La déclaration de revenus ne constitue pas forcément une réjouissance. Cela est particulièrement sensible pour les propriétaires qui ont fait l’acquisition de leur logement en déclenchant le programme de défiscalisation Pinel.

En effet, les revenus de tout locataire sont soumis à certains plafonnements, tandis que les tarifs des loyers appliqués ne sont pas autorisés à dépasser les seuils spécifiques à chaque zone géographique.

Le programme Pinel

Reconduit pour une durée allant jusqu’au 31 décembre 2024, le dispositif Pinel vous fait bénéficier de réductions fiscales atteignant 6 000 euros en investissant dans une habitation neuve. En effet, son dispositif a pour objectif de favoriser et de soutenir la création de nouveaux logements en promouvant des mesures de défiscalisation au profit de l’investissement privé.